Atelier « Réaliser le son en documentaire » Dirigé par Daniel Deshays (Ateliers Varan)

Du 20 au 25 novembre 2018 (réunion le lundi 19 novembre à 10h00)

Lieu : IFC de Pointe-Noire

  • Durée : 5 jours (35 heures)
  • Effectifs : 6 à 10 stagiaires

“Qui conçoit globalement la forme sonore d’un film, dans la succession de ses étapes de fabrication ? Dans l’enseignement, on se contente d’analyser les conditions d’existence techniques du son et on essaie de produire un “bon son” – c’est-à-dire un son conforme. Pourtant le sonore est non moins que le visible susceptible de création et d’invention. Le documentaire offre un terrain fertile pour les expérimentations susceptibles de redonner une autonomie au son et ce dès sa conception, son écriture”. [Entendre le cinéma, Daniel Deshays]

Cet atelier de réalisation sonore créé avec Daniel Deshays s’adresse à tous ceux qui souhaitent questionner le film documentaire à partir de sa forme sonore. En explorant les différentes formes de réalisation du son au cinéma à travers des visionnages et des exercices, il donne des outils pratiques pour l’écriture sonore d’un film, de la prise de son jusqu’au mixage. Chacun réalisera une courte forme constituée à partir d’un son.

Le programme :

Première partie : Les enjeux de la mise en scène du son

Le matin, l’aspect théorique est abordé grâce à des écoutes, des visionnages et analyses diverses. L’après-midi est dédié à des exercices pratiques directement liés aux questions théoriques abordées le matin.

Notions théoriques sur le son : faire apparaître une conscience de l’écoute. Écoute d’extraits sonores, de films sans l’image, de documentaires radiophoniques.

Les exercices de prise de son seront effectués en binômes et sans images puis avec des images. Les travaux effectués seront présentés, écoutés collectivement et discutés.

Deuxième partie : Les travaux personnels

Les stagiaires proposeront une hypothèse d’écriture sonore établie en amont de l’arrivée de leurs images. Les stagiaires auront à effectuer des exercices de prises de son : sons directs et sons mis en scène. Ils pourront dérusher et monter les sons enregistrés.

Approche critique du montage son : méthode et mise en perspective.

Les stagiaires apprendront à formuler des demandes, en fonction des choix de réalisation des sons et des images qu’ils y associeront.

Le dernier jour, les travaux seront projetés en présence de professionnels invités et du public.

Objectifs

  • Envisager le son comme élément structurant la réalisation cinématographique
  • Connaître les différentes formes de réalisation du son au cinéma. Connaître les différents moments décisifs de la création sonore : de la prise de son jusqu’au mixage
  • Se confronter aux enjeux du sonore à travers la réalisation d’exercices
  • Donner des outils pratiques de questionnement de la méthode de réalisation (ou écriture) sonore à chaque stade de la réalisation d’un film
  • Repenser la réalisation de films documentaires à partir du questionnement de la forme sonore

Public

Réalisateurs, monteurs, ingénieurs du son, producteurs, auteurs, scénaristes…

Pré-requis

Avoir écrit ou réalisé, ou travaillé sur un ou plusieurs documentaires, et justifier des connaissances de base du logiciel de montage FinalCut Pro (ou similaire).

Moyens pédagogiques et techniques

  • enregistreurs numériques et ensembles de tournage
  • espace de montage
  • espace de projection
  • 1 vidéothèque (centres de ressources pour les arts et la pensée de la médiathèque de l’IFC de Pointe-Noire).

Présentation du formateur :

Daniel Deshays a réalisé la conception sonore de nombreuses créations théâtrales (172 pièces dont 34 avec Alain Françon) et musicales (255 disques). Au cinéma il a travaillé sur le son direct et sur l’enregistrement de la musique de 101films, en particulier avec Chantal Akerman, Gabriel Auer, Xavier Beauvois, Denis Berry,  Robert Bober, Jérôme Boivin, François Caillat, Jean-Michel Carré, Henri Colomer, Richard Coppans,  Robert Doisneau, Philippe Garrel, Agnès Jaoui, Robert Kramer, Yann Lemasson, Didier Martini, Arnaud de Mezamat, Nora Philippe, Tariq Teguia, Paul Vecchiali. Il a enseigné dès les années 80 et jusqu’à ce jour dans de nombreuses écoles nationales supérieures (ENSATT, FEMIS,…) et ateliers de formation professionnelle.

Publications :

De l’écriture sonore, Entre/vues, 1999

Pour une écriture du son, Klincksieck, 2006 ; présentée sous forme de 50 questions s’adressant plus directement au profane.

Entendre le cinéma, Klincksieck, 2010

Sous l’avidité de mon oreille, Klincksieck, 2018

 

Modalités de candidature

Une sélection sera faite à partir du CV et d’une lettre de motivation de chacun des candidats.

Les participants peuvent aussi fournir une présentation d’un projet en cours (sans contrainte sur l’avancement du projet) ou d’un projet écrit déjà réalisé. Ce document facultatif permettra à l’intervenant de cerner les différents univers et ainsi de répondre au mieux aux attentes des stagiaires. La disponibilité sur la totalité de la semaine est impérative.

Ces éléments sont à nous retourner par mail à direction@ifc-pointenoire.com avec vos coordonnées complètes.