SAMEDI 7 OCTOBRE à 19H // RAP // “D’une rive à l’autre”, création inédite de CASEY avec les rappeurs de Pointe-Noire

07-10-2017 19:00 - 07-10-2017 21:00
“D’une rive à l’autre” : Spectacle de clôture de la Semaine des Cultures Urbaines de l’IFC de Pointe-Noire

 

En clôture de la 3e édition de la Semaine des Cultures Urbaines, l’IFC de Pointe-Noire a l’immense plaisir d’accueillir Casey pour une création inédite avec les rappeurs de Pointe-Noire, aboutissement d’une semaine d’atelier.

 

Casey est une artiste française, boxeuse des mots, dont la signature ne ressemble à aucune autre : avec son franc-parler et son aisance littéraire, elle déploie une radicalité de propos rarement entendue chez les rappeurs. Ses rimes sont cinglantes, ses propos intransigeants et ses attaques subtiles mais fatales. Pour l’artiste, le rap, c’est “dire sa vérité, sans détour, sans fioriture, frontal, direct”.

 

Les thèmes les plus souvent abordés dans sa musique sont les problèmes de racisme, les violences policières, ainsi que les stéréotypes postcoloniaux. Elle aime multiplier les explorations et collaborations artistiques (Mars Sens, guitariste de Yann Tiersen, Serge Teyssot-Gay, ex-guitariste de Noir Désir, Sonny Troupé, joueur de ka guadeloupéen, Alice Diop, réalisatrice etc.).

 

Après une première rencontre en octobre 2016 avec la scène hip hop de Pointe-Noire, elle a répondu avec enthousiasme à l’invitation de l’IFC de Pointe-Noire pour produire un répertoire original. Une dizaine de rappeurs sont de l’aventure, réunis autour de la question des origines communes, et de la séparation forcée due à  la déportation. Casey est née en France hexagonale de parents martiniquais. Sa trajectoire personnelle, percutée par la violence de l’histoire, inspire sa quête et souvent sa colère.

 

“D’une rive à l’autre” est une création collective inédite dont tous les textes ont été écrits au cours des 5 jours d’atelier animés par Casey.

 

Samedi 7 octobre à 19h – Espace Tchicaya U Tam’Si de l’IFC de Pointe-Noire
Entrée libre

Related upcoming events

  • 21-10-2017 19:00 - 21-10-2017 21:00

    L'IFC de Pointe-Noire a l'immense plaisir d'accueillir le Quatuor Béla, une des plus brillantes formations françaises qui oeuvre à la défense des musiques de création, pour 2 concerts exceptionnels les 18 et 21 octobre 2017.

    CONCERT N°1 : Mercredi 18 octobre - 19h - Église Saint-Jean Bosco
    Entrée libre

    'FOKLORES IMAGINAIRES'

    Quatuor n°1 de György Ligeti
    Quatuor à cordes de Maurice Ravel, 1er mouvement
    Quatuor n°1 d'Erwin Schulhoff
    Les lettres Intimes de Léos Janacek

    CONCERT N°2 : Samedi 21 octobre - 19h - Salle des Mariages de l'Hôtel de Ville
    Entrée 5000 FCFA/ 1000 FCFA adhérents
    Préventes à partir du 17/10 à 14h à l'IFC de Pointe-Noire

    'BACH & BRITTEN'

    Fugue n°1 et 4 (L’Art de la Fugue) de Jean Sébastien BACH
    Quatuor n°1 de Benjamin BRITTEN
    Fugue n°6 et n°12 (L’Art de la Fugue) de Jean Sébastien BACH
    Quatuor n°2 de Jean Sébastien BACH

    Le quatuor Béla a choisi de confronter sur scène deux géants de la musique occidentale, Jean-Sébastien Bach et Benjamin Britten.
    Un duel bien improbable à première vue tant la stature massive et structurée du premier contraste avec le caractère fantasque du second. Pourtant le duel se révèle bientôt duo et les sublimes et «baroques» quatuors de Britten semblent sonner comme la ramure, la terminaison, les clochetons gothiques et les chapiteaux ouvragés de l’œuvre-cathédrale de Bach.
    Et, entre ce génie allemand visionnaire, qui invente la musique de demain et cet exquis anglais nostalgique, qui puise à grande inspiration dans la littérature du passé, le temps et les siècles d’écart s’amenuisent et disparaissent. Le dialogue musical s’instaure.
    Une belle occasion d’entendre les quatuors Britten, trop rarement joués, et de retrouver l’essentiel et éternel Art de la Fugue.

     

     

     

    >> EN SAVOIR PLUS :

    Fondé en 2006 par quatre musiciens des CNSM de Lyon et Paris – Julien Dieudegard et Frédéric Aurier, violons, Julian Boutin, alto, Luc Dedreuil, violoncelle –, le Quatuor Béla s’est réuni autour du désir de défendre le fabuleux répertoire du XXsiècle ainsi que la créa­tion. L’ensemble se produit en France sur des scènes éclectiques : Philharmonie de Paris, Arsenal de Metz, Atelier du Plateau, Festival d’Aix en Provence, Folles Journées de Nantes, Biennale Musique en Scène de Lyon, Les Suds à Arles, ainsi qu’à l’étranger (Italie, Galilée, Congo, Afrique du Sud, Irlande, Liban, Allemagne, Colombie…).

    Le Quatuor Béla se distingue par sa volonté d’être à l’initiative de nouvelles compositions et de nourrir le dialogue entre interprètes et compositeurs. Curieux et enthou­siasmés par la diversité des courants qui font la création contemporaine, les membres du Quatuor Béla s’asso­cient souvent à des figures artistiques emblématiques : l’improvisateur Jean-François VROD, le rockeur inclassable Albert MARCŒUR, le griot Moriba KOÏTA, le jeune maître du oud Ahmad Al KHATIB, le trio de jazz surpuissant JEAN LOUIS, la Compagnie de danse GRENADE, la chanteuse Elise CARON..

    Il publie en 2013 deux disques : l’un, consacré à une oeuvre co-écrite par Thierry BLONDEAU et Daniel D’ADAMO, Plier / Déplier, l’autre, Métamorphoses nocturnes, dédié à la musique de LIGETI, dont la sor­tie a suscité l’enthousiasme de la presse (ffff Télérama, Luister 10 award, Gramophone Critics’ Choice award …). Ces deux disques ont obtenu le prix de l’Académie Charles Cros.

    En 2015, le Quatuor Béla  reçoit le prix de la Presse Musicale Internationale (Prix Antoine Livio).

    En 2017, il publie avec Albert MARCŒUR le disque Si oui, oui. Sinon non et s’apprête, pour l’hiver 2018, à la sortie de ses Impressions d’Afrique chez Harmonia Mundi.