SAMEDI 15 AVRIL // GRANDE JOURNÉE ‘UN MONDE COMMUN’ // Table-ronde, projections, atelier, théâtre et soirée DJ

15-04-2017 14:00 - 15-04-2017 22:00

GRANDE JOURNÉE ‘UN MONDE COMMUN’ À l’IFC DE POINTE-NOIRE
Table-ronde, projections, atelier, théâtre et soirée DJ
En partenariat avec le Lycée Français Charlemagne

Sous la première impulsion en 2016 du Ministre Laurent Fabius, l’Institut français de Paris invitait en janvier dernier à penser une “nuit des idées” sur “un monde commun”. Dans le prolongement de cette invitation, l’IFC et le Lycée Charlemagne proposent un temps consacré à interroger le rapport entre monde commun et mondialisation.  “Mondialisation” dans l’espace francophone, “globalisation” dans l’espace anglo-saxon : l’intensification des échanges économiques et culturels à l’échelle du globe terrestre peut-elle développer un sentiment d’appartenance des peuples à un monde commun, et contribuer à  l’édification d’un espace public cosmopolitique ?

La chute des grandes séparations idéologiques au tournant des années 90 a suscité un enthousiasme pour la globalisation qui a pu apparaître comme un antidote au désenchantement généralisé qui se ressentait alors : la célébration du dialogue et de la paix entres les nations s’est substituée aux antagonismes qui avaient structuré l’espace mondial du XXème siècle.

Cependant, une certaine méfiance semble aujourd’hui gagner les populations que certains discours politiques invitent volontiers à un repli sur soi, dressant un portrait menaçant de la démultiplication des interactions à l’échelle de la planète. Protectionnisme, libre-échange et alter-mondialisme n’en finissent pas de construire des oppositions, souvent simplistes, quand le défi de penser le monde contemporain dans sa complexité, non soluble dans une approche strictement économique, pose de nouvelles questions : la démultiplication des interactions et relations de toutes sortes peut-elles fabriquer de la communauté durable au sein d’espaces de plus en plus virtuels ? Pouvons-nous nous contenter de chercher un apaisement dans le déni de cette complexité ? Danger, menace ou opportunité : pouvons-nous nous détourner de la recherche de nouvelles dialectiques ?

Il est intéressant de se demander, ici, à Pointe-Noire où cette marche du monde se vit quotidiennement, quelle expérience des acteurs et des observateurs de la mondialisation peuvent en avoir, comment en révéler le sens et quel “monde commun” nous construisons, peut-être parfois sans en avoir pleinement conscience.


PROGRAMME

14h // ATELIER CRÉATIF POUR LES ENFANTS

14h – 16h // PROJECTIONS DE DOCUMENTAIRES
> 14h00 : Le Messager
, de Wabinlé Nabié et Delphine Yerbanga
Burkina Faso, 2015 – 6’ : Quand les religions communient pour la paix.
> 14h10 : À qui appartient la Terre ?, de Doàn Hông Lê .
Viet Nam, 2010 – 60’ : Des paysans menacés d’expropriation par les projets de grands investisseurs étrangers.
> 15h10 : Pour eux, pour moi, de Marion Dualé.
France, 2015 – 46’ : Un film sur les relations d’amitié entre les migrants et les bénévoles qui les accompagnent.

> 16h00 : L’Île aux Fleurs, de Jorge Furtado.
Brésil, 1989 – 12’: Une leçon en 12 minutes sur l’économie mondiale, entre documentaire et film d’animation.

16h – 18h // TABLE-RONDE : ‘MONDIALISATION = UN MONDE COMMUN ?

Avec Valentin Balenda (professeur de philosophie du Lycée Victor Augagneur), David Bourion (Directeur Général de Socofran) et Benoît Carrot (professeur de philosophie du Lycée Charlemagne).

 

19h // THÉÂTRE : ‘MOND’IDIOTISATION
Texte, mise en scène : Jehf BIYERI / Interprétation : Selma MAYALA et Jehf BIYERI
Après avoir tout perdu dans leur vie Biti et Kopo, deux quadragénaires que la rue a réunis et qui sont finalement devenus amis, s’aventurent à faire une analyse du monde avec ses beaux mots.


Suivi d’une SOIRÉE DJ ‘SONO MONDIALE’ animée par Shadow La Menace


& BUVETTE ‘ CHEZ MADAME LAURE’
, en continu à partir de 14h

Related upcoming events

  • 27-06-2017 18:30 - 27-06-2017 20:00
    Pierrot le Fou, de JL Godard, avec Jean Paul BELMONDO

    L'odyssée à travers la France de Ferdinand dit Pierrot le Fou et de son amie Marianne, poursuivis par des gangsters à la mine patibulaire.

    Bibliothèque adulte de l'IFC de Pointe-Noire
    Entrée libre

    > 2e projection en hommage à JP Belmondo, après L'Homme de Rio au Centre culturel JB Tati Loutard le 20/06 à 18h30

     

  • 30-06-2017 19:00 - 30-06-2017 21:00

    « Habbat Alep » est une lecture théâtralisée, mise en musique et construite telle une pièce radiophonique. L’auteur de la pièce interprète lui même son texte.

    Il nous emporte au cœur d’Alep, en Syrie, retrouver un homme à la quête de son identité : il va y rencontrer sa famille, et bien d’autres personnes…

     

    L’histoire :                               

    Abou, le père, pour blanchir l’honneur de sa famille décide de marier sa fille à son jeune cousin.

    La fille, en fait une femme, presque la quarantaine, a encaissé sa vie de jeune femme au service d’un père et d’une mère malades et retroussé ses rêves pour aider sa sœur et son frère cadets à tracer leur vie hors du toit familial.

    Elle avait rêvé, elle-même, d’une vie de famille, mais les années ont couru et laissé leur haleine sur elle, et dans son pays les hommes préfèrent les filles qui ont encore leur jeunesse à croquer à bout de dents.

    Le jeune cousin, dont c’est la toute première venue au pays de son père, c’est le fils de l’absent. L’absent, c’est le frère d’Abou, le père. Ce frère qui a dû quitter famille et pays et qui a creusé des années de silence entre lui et les siens.

    En conditions normales de sa fierté et de sa quotidienne vie, Abou n’aurait pas accueilli son neveu, mais il n’a pas le choix ; ce cousin est la solution cuite à point, au grave péril qui met en joue l’honneur de la famille : la fille, suite à une aventure crue de chair, sans lendemain, sans visage vers lequel pointer du doigt, s’est prise une grossesse dans une société où il n’est pas honorable qu’une femme non mariée prenne une semence d’homme dans le ventre.

    « Le bouton d’orient (Habbat Alep), c’est un des noms donnés à la leishmaniose cutanée. C’est cette chose encore en incubation mais qui risque bientôt d’exploser à la surface. C’est cette impression qui m’a suivi durant mon séjour en Syrie. » Gustave Akakpo

     

    Bibliothèque Adulte de l'IFC de Pointe-Noire
    Entrée 3000 FCFA / Gratuit adhérents
  • 01-07-2017 10:00 - 01-07-2017 12:00
    Club des lecteurs avec Gustave AKAKPO

    Né en 1974 au Togo, Gustave Akakpo est auteur, illustrateur, comédien, conteur et animateur culturel ; il a été également président de l’association Escale d’Ecritures, créée à la suite des Chantiers d’écriture organisés au Togo en 2001 et 2002 par l’association Écritures Vagabondes.

    Il a fait plusieurs résidences d’écriture en France : Festival des Francophonies à Limoges (2002), au Couvent des Récollets à Paris (2005) avec le soutien du TARMAC de la Villette, à Tulle avec le soutien de Cultures France (2005), ainsi qu’aux Récréatrales à Ouagadougou (2003) et en Syrie, à Alep, organisée par Ecritures vagabondes et les services culturels de l’ambassade de France en Syrie (2004).

    Il est l’auteur de livres pour enfants édités chez Grasset, l’Harmattan, Lansman…

    Ses pièces sont pour la plupart éditées et montées dans de nombreux théâtres.

     

    Bibliothèque jeunesse de l'IFC de Pointe-Noire
    Entrée libre
  • 01-07-2017 19:00 - 01-07-2017 21:00

    Qu’est-ce qu’une frontière ?
    Une limite… une limite à ne pas franchir ! Il y a des frontières matérielles, d’autres immatérielles. Il y a des frontières que l’on voit, d’autres que l’on ne voit pas. Il y a des frontières que l’on peut franchir, d’autres que l’on ne franchit pas.

    Et il y a des frontières que l’on franchit dans un sens, pas dans l’autre… Cet autre sens, infranchissable, se nourrit du culte de l’inconnu, de l’interdit, de l’inaccessible. Il existe des gens qui font franchir ces frontières là : les passeurs !
    Sont-ils des Robin des Bois des temps modernes ou des escrocs vivant au dépend des espoirs des indigents ? Servent-ils les intérêts des puissants ou permettent-ils la réalisation des rêves des plus démunis ? Eux-même ont-ils l’impression d’être les maillons d’une chaîne infernale ou pensent-ils œuvrer à rétablir un équilibre vain et précaire ? Agissent-ils par profit ou en toute abnégation pour défendre une cause qu’ils jugent juste ?

    "Arrêt sur image" prend le temps d’une rencontre avec l’un d’eux. Il a son propre parcours, ses propres opinions… Il a sa vie, et il en est là.

     

    Bibliothèque Adulte de l'IFC de Pointe-Noire
    Entrée 3000 FCFA / Gratuit adhérents