SAMEDI 29/04 à 19h // DANSE CONTEMPORAINE // On ne brûle pas l’enfer, DeLaVallet Bidiefono et Aïpeur Foundou

29-04-2017 19:00 - 29-04-2017 21:00
On ne brûle pas l’enfer
Chorégraphie de DeLaVallet Bidiefono et Aïpeur Foundou

Dans le cadre du Festival RUE DANCE

 

Interprètes : Aïpeur Foundou (danseur), Mayindou Tanguy Peper (danseur-comédien)
Mayindou Press Rosandre (musicien), Mohamed Sylla (musicien)
Lumière, son, régie : Francky ‘Peutch’ Milandou
Spectacle créé aux Francophonies en Limousin en 2016

 

Voyage poétique à travers la mémoire des corps, On ne brûle pas l’enfer entrelace réalités et imaginaires, désespoirs et espoirs. Ces corps, qui ont traversé les temps de guerre comme les temps de paix, débordent et se dispersent en d’autres corps, subis ou choisis, comme les témoins de la construction en mouvement de la jeunesse congolaise contemporaine.
Les images et le texte (extrait de La vie et demie de Sony Labou Tansi) s’ajoutent à cette danse de vie et de mort comme des réminiscences, des instants du passé qui reprennent corps et chair, dans une poétique du désordre, nous plongeant dans le monde imaginaire si réel de Katalamanasie. Des paroles, trop longtemps tues, laissent jaillir des vérités indicibles, des témoignages tragiques ou imaginaires.

 

IFC de Pointe-Noire – Salle de spectacle
Entrée 3000 FCFA / Gratuit pour les adhérents IFC

Related upcoming events

  • 30-06-2017 19:00 - 30-06-2017 21:00

    « Habbat Alep » est une lecture théâtralisée, mise en musique et construite telle une pièce radiophonique. L’auteur de la pièce interprète lui même son texte.

    Il nous emporte au cœur d’Alep, en Syrie, retrouver un homme à la quête de son identité : il va y rencontrer sa famille, et bien d’autres personnes…

     

    L’histoire :                               

    Abou, le père, pour blanchir l’honneur de sa famille décide de marier sa fille à son jeune cousin.

    La fille, en fait une femme, presque la quarantaine, a encaissé sa vie de jeune femme au service d’un père et d’une mère malades et retroussé ses rêves pour aider sa sœur et son frère cadets à tracer leur vie hors du toit familial.

    Elle avait rêvé, elle-même, d’une vie de famille, mais les années ont couru et laissé leur haleine sur elle, et dans son pays les hommes préfèrent les filles qui ont encore leur jeunesse à croquer à bout de dents.

    Le jeune cousin, dont c’est la toute première venue au pays de son père, c’est le fils de l’absent. L’absent, c’est le frère d’Abou, le père. Ce frère qui a dû quitter famille et pays et qui a creusé des années de silence entre lui et les siens.

    En conditions normales de sa fierté et de sa quotidienne vie, Abou n’aurait pas accueilli son neveu, mais il n’a pas le choix ; ce cousin est la solution cuite à point, au grave péril qui met en joue l’honneur de la famille : la fille, suite à une aventure crue de chair, sans lendemain, sans visage vers lequel pointer du doigt, s’est prise une grossesse dans une société où il n’est pas honorable qu’une femme non mariée prenne une semence d’homme dans le ventre.

    « Le bouton d’orient (Habbat Alep), c’est un des noms donnés à la leishmaniose cutanée. C’est cette chose encore en incubation mais qui risque bientôt d’exploser à la surface. C’est cette impression qui m’a suivi durant mon séjour en Syrie. » Gustave Akakpo

     

    Bibliothèque Adulte de l'IFC de Pointe-Noire
    Entrée 3000 FCFA / Gratuit adhérents
  • 01-07-2017 19:00 - 01-07-2017 21:00

    Qu’est-ce qu’une frontière ?
    Une limite… une limite à ne pas franchir ! Il y a des frontières matérielles, d’autres immatérielles. Il y a des frontières que l’on voit, d’autres que l’on ne voit pas. Il y a des frontières que l’on peut franchir, d’autres que l’on ne franchit pas.

    Et il y a des frontières que l’on franchit dans un sens, pas dans l’autre… Cet autre sens, infranchissable, se nourrit du culte de l’inconnu, de l’interdit, de l’inaccessible. Il existe des gens qui font franchir ces frontières là : les passeurs !
    Sont-ils des Robin des Bois des temps modernes ou des escrocs vivant au dépend des espoirs des indigents ? Servent-ils les intérêts des puissants ou permettent-ils la réalisation des rêves des plus démunis ? Eux-même ont-ils l’impression d’être les maillons d’une chaîne infernale ou pensent-ils œuvrer à rétablir un équilibre vain et précaire ? Agissent-ils par profit ou en toute abnégation pour défendre une cause qu’ils jugent juste ?

    "Arrêt sur image" prend le temps d’une rencontre avec l’un d’eux. Il a son propre parcours, ses propres opinions… Il a sa vie, et il en est là.

     

    Bibliothèque Adulte de l'IFC de Pointe-Noire
    Entrée 3000 FCFA / Gratuit adhérents