DU 16 AU 20 MAI / FEMMES, un (dés)accord majeur ?

16-05-2017 16:11 - 20-05-2017 16:11
>> TÉLÉCHARGEZ LE DOSSIER DE PRESSE COMPLET

 

 

Cinq jours pour réfléchir ensemble sur la condition des femmes, au fil de projections, tables-rondes, débats et témoignages, qui s’achèveront par la représentation du Stabat Mater Furiosa de JP Siméon, interprété par Laure Bandoki.

TABLES-RONDES

MER 17 MAI – 17h30 – Salle de spectacle de l’IFC
FEMMES, UN (DÉS)ACCORD MAJEUR

Avec Mambou Aimée Gnali, Eva Chauvet, Fabienne Bidou, Germaine Ololo et Fernande Dekambi, modérée par Laïla Embounou.
Projection du documentaire «Des Hommes et des Femmes» de Frédérique Bedos.
Malgré des lois volontaristes qui tentent de corriger les inégalités femme-homme, le compte n’y est toujours pas. Des écarts de salaire à compétences et qualifications égales, aux violences physiques, des brimades quotidiennes au harcèlement explicite, les freins pour accéder aux responsabilités économiques, politiques et professionnelles restent nombreux, vivre «normalement» est souvent un parcours de la combattante. Les invités témoigneront de leurs parcours, afin d’ouvrir un débat avec le public.

SAMEDI 20 MAI – 10h – IFC
FEMMES, LE GÉNIE INTERDIT

Voyage dans le monde de la création, et plus particulièrement littéraire. Un monde auquel l’histoire a cru bon de retrancher la moitié de l’humanité. À quelques exceptions près, essentiellement contemporaines, les femmes semblent ne pas exister en tant qu’autrices dans cet espace de représentations des sociétés que sont les arts. Pourquoi ?

PROJECTIONS – DÉBATS

MAR 16 MAI – 18h30 – Bib. Adulte de l’IFC
LA RELIGIEUSE, J. RIVETTE avec Anna Karina.
Ce film sur la vie de Suzanne Simonin, rebelle cloîtrée contre son gré au XVIIIe, fit scandale à sa sortie en 1967.

JEU 18 MAI – 18h30 – Bib. Adulte de l’IFC  
CONTES ET DÉCOMPTES DE LA COUR, E de LATOUR
Portrait de 4 femmes nigériennes vivant dans un harem, derrière les murs du gynécée.

HISTOIRE D’UN SECRET, Mariana OTERO
La réalisatrice dévoile pas à pas, le coeur serré, le mystère de la mort de sa mère, décédée «d’une appendicite».

VEN 19 MAI – 18h30 – Bib. Adulte de l’IFC
XXY, L. PUENZO
Film poignant qui démonte les certitudes quant à une définition du genre et donc de deux groupes identitaires clairement distincts, masculin et féminin. La «nature» ne semble pas entériner cette partition, que l’expérience de l’héroïne contredit avec intelligence et sensibilité/Déconseillé aux -16 ans

SAM 20 MAI – 14h à 17h – Salle TV de l’IFC
Projection des documentaires de la semaine

THÉÂTRE

SAMEDI 20 MAI – 19h – Salle de spectacle de l’IFC
STABAT MATER FURIOSA, de J.-P. SIMÉON, avec LAURE BANDOKI
Création lumière : Cléo Konongo / Regard extérieur : Éva Chauvet
Dans ce long poème écrit pour la scène, la Stabat Mater Dolorosa, figure qui enferme la femme dans les pleurs et la douleur, se mue en une «Stabat Mater Furiosa», qui mène un réquisitoire sans appel contre l’homme de guerre. Dans cette sorte d’épiphanie païenne, le verbe nous prend à témoin sans échappatoire possible. La grande comédienne Laure Bandoki se glisse dans cette peau furieuse, qu’elle habite avec évidence.

Entrée 3000 FCFA / Gratuit adhérents

 

EXPOSITION

DU 4 MAI AU 10 JUIN : EXPOSITION TCHIKUMBI, par TRIGO PIULA
«Trigo Piula peint ce qui est, ce que le réel porte comme richesse. Il cherche ce que l’homme est capable d’être s’il se regarde assez, s’il croit en lui-même.» Cette exposition présentera son travail sur la «Tchikumbi», jeune fille nubile préparée au mariage par un rite mystique et religieux chez les peuples Vili de la région du Kouilou.

Related upcoming events

  • 23-11-2017 18:00 - 23-11-2017 21:00

    > À la recherche du Vinyle d’Ebène, Rufin Mbou
    52’– 2017 - France / République du Congo
    Premières projections au Congo (IFC de Brazzaville et Pointe-Noire)
    Dans ce « road-movie » sur les pas d’Aidan, disquaire français qui part dénicher de vieux disques vinyles au pays de la Rumba, entre Congo-Brazzaville et RDC, le réalisateur Rufin Mbou Mikima se lance à la quête des voix populaires qui ont bercé son enfance. Sur fond de musique rumba et au gré des rencontres, il nous fait découvrir l’histoire contemporaine mouvementée du Congo Brazzaville et de sa musique.

    [Autres projections
    JEU 23/11 - 15h - Centre JB Tati Loutard en présence du réalisateur
    SAM 25/11 - 15h - IFC de Pointe-Noire]

     

    > Les Aventuriers du cinéma perdu, Massein Pethas
    52’ – 2017 – République du Congo
    En août 2017, le réalisateur lance la première édition de la Caravane du Cinéma Congolais, projet de projections itinérantes en République du Congo, en réponse à la disparition du réseau de salles et dans l’objectif de réactiver le goût du public congolais pour le 7ème art.

    [Autre projection : SAM 25/11 - 14h - IFC de Pointe-Noire]

     

    > TABLE-RONDE : Quelle visibilité pour le cinéma documentaire congolais ?
    État des lieux des initiatives de promotion du cinéma congolais et des productions nationales, perspectives, projets. Avec Rufin Mbou, Massein Pethas, Pascale Touloulou

  • 24-11-2017 18:00 - 24-11-2017 21:00

    > Maman Colonelle, Dieudo Hamadi
    1h12 - 2017 – France / RDC
    Prix du festival Cinéma du réel 2017 / Première projection au Congo
    Le réalisateur suit le parcours de la Colonelle Honorine, femme d’un courage et d’une ténacité hors du commun, qui lutte pour que justice soit faite. À travers le portrait de ce personnage charismatique, le film aborde la question des violences faites aux femmes et aux enfants en RDC.
    [Autre projection : SAM 25/11 - 16h45 - IFC de Pointe-Noire]

     

    > Entre nos mains, Mariana Otero
    1h30 – 2010 - France
    César du meilleur film documentaire 2010
    Tourné près d’Orléans en 2009, alors qu’une fabrique de lingerie féminine (Starissima) venait de faire faillite, le film suit le processus par lequel ses employés s’organisent pour tenter de la racheter eux-mêmes et de la transformer en société coopérative ouvrière de production (SCOP). Mariana Otero parvient à capter la prise de conscience progressive d’une solidarité de destin, de classe, qui se transforme en une force de combat.

     

    > TABLE-RONDE : Le cinéma du réel
    Avec Yves de Peretti (Ateliers Varan), Rufin Mbou

  • 25-11-2017 19:00 - 25-11-2017 21:00

    Projection des films réalisés dans le cadre de l’atelier de réalisation avec Yves de Perette, suivie d’échanges avec le public et les réalisateurs présents.

     

    Projection de films des Ateliers Varan :
    Les Noces de Blanco, Patricia Ortega
    (30’) – Vénézuela
    Les préparatifs du mariage d’un vieux couple dans une maison de retraite.

    & Dansez Lanmou,  Gloriah Bonheur
    (18’) – Guadeloupe-France
    Les filles et les garçons se retrouvent autour de leur passion pour le zouk et livrent les regards qu’ils/elles se portent les un-e-s sur les autres.

     
    Délibération du jury pendant la projection // Jury : Yves de Peretti (Ateliers Varan), Samuel Guettard (Zéro Killed), Zita Ngolo (TV Pointe-Noire), Pascale Touloulou (réalisatrice)

    Proclamation des résultats et remise du prix Elikia du cinéma documentaire. Ce prix, inauguré cette année, souhaite distinguer un-e cinéaste dont le début de carrière révèle de véritables potentiels créatifs.

  • 29-11-2017 18:00 - 29-11-2017 20:00

    Conférence littéraire animée par JB Tati Utaliane.

    OEUVRE AU PROGRAMME

    Espace Tchicaya U Tam'Si de l'IFC de Pointe-Noire (Salle de spectacle)
    Entrée libre