DU 16 AU 20 MAI / FEMMES, un (dés)accord majeur ?

16-05-2017 16:11 - 20-05-2017 16:11
>> TÉLÉCHARGEZ LE DOSSIER DE PRESSE COMPLET

 

 

Cinq jours pour réfléchir ensemble sur la condition des femmes, au fil de projections, tables-rondes, débats et témoignages, qui s’achèveront par la représentation du Stabat Mater Furiosa de JP Siméon, interprété par Laure Bandoki.

TABLES-RONDES

MER 17 MAI – 17h30 – Salle de spectacle de l’IFC
FEMMES, UN (DÉS)ACCORD MAJEUR

Avec Mambou Aimée Gnali, Eva Chauvet, Fabienne Bidou, Germaine Ololo et Fernande Dekambi, modérée par Laïla Embounou.
Projection du documentaire «Des Hommes et des Femmes» de Frédérique Bedos.
Malgré des lois volontaristes qui tentent de corriger les inégalités femme-homme, le compte n’y est toujours pas. Des écarts de salaire à compétences et qualifications égales, aux violences physiques, des brimades quotidiennes au harcèlement explicite, les freins pour accéder aux responsabilités économiques, politiques et professionnelles restent nombreux, vivre «normalement» est souvent un parcours de la combattante. Les invités témoigneront de leurs parcours, afin d’ouvrir un débat avec le public.

SAMEDI 20 MAI – 10h – IFC
FEMMES, LE GÉNIE INTERDIT

Voyage dans le monde de la création, et plus particulièrement littéraire. Un monde auquel l’histoire a cru bon de retrancher la moitié de l’humanité. À quelques exceptions près, essentiellement contemporaines, les femmes semblent ne pas exister en tant qu’autrices dans cet espace de représentations des sociétés que sont les arts. Pourquoi ?

PROJECTIONS – DÉBATS

MAR 16 MAI – 18h30 – Bib. Adulte de l’IFC
LA RELIGIEUSE, J. RIVETTE avec Anna Karina.
Ce film sur la vie de Suzanne Simonin, rebelle cloîtrée contre son gré au XVIIIe, fit scandale à sa sortie en 1967.

JEU 18 MAI – 18h30 – Bib. Adulte de l’IFC  
CONTES ET DÉCOMPTES DE LA COUR, E de LATOUR
Portrait de 4 femmes nigériennes vivant dans un harem, derrière les murs du gynécée.

HISTOIRE D’UN SECRET, Mariana OTERO
La réalisatrice dévoile pas à pas, le coeur serré, le mystère de la mort de sa mère, décédée «d’une appendicite».

VEN 19 MAI – 18h30 – Bib. Adulte de l’IFC
XXY, L. PUENZO
Film poignant qui démonte les certitudes quant à une définition du genre et donc de deux groupes identitaires clairement distincts, masculin et féminin. La «nature» ne semble pas entériner cette partition, que l’expérience de l’héroïne contredit avec intelligence et sensibilité/Déconseillé aux -16 ans

SAM 20 MAI – 14h à 17h – Salle TV de l’IFC
Projection des documentaires de la semaine

THÉÂTRE

SAMEDI 20 MAI – 19h – Salle de spectacle de l’IFC
STABAT MATER FURIOSA, de J.-P. SIMÉON, avec LAURE BANDOKI
Création lumière : Cléo Konongo / Regard extérieur : Éva Chauvet
Dans ce long poème écrit pour la scène, la Stabat Mater Dolorosa, figure qui enferme la femme dans les pleurs et la douleur, se mue en une «Stabat Mater Furiosa», qui mène un réquisitoire sans appel contre l’homme de guerre. Dans cette sorte d’épiphanie païenne, le verbe nous prend à témoin sans échappatoire possible. La grande comédienne Laure Bandoki se glisse dans cette peau furieuse, qu’elle habite avec évidence.

Entrée 3000 FCFA / Gratuit adhérents

 

EXPOSITION

DU 4 MAI AU 10 JUIN : EXPOSITION TCHIKUMBI, par TRIGO PIULA
«Trigo Piula peint ce qui est, ce que le réel porte comme richesse. Il cherche ce que l’homme est capable d’être s’il se regarde assez, s’il croit en lui-même.» Cette exposition présentera son travail sur la «Tchikumbi», jeune fille nubile préparée au mariage par un rite mystique et religieux chez les peuples Vili de la région du Kouilou.

Related upcoming events

  • 26-09-2017 18:30 - 26-09-2017 20:00
    Les Vacances de Monsieur Hulot, de Jacques Tati

     

    A partir de 6 ans

    Les vacances, tout le monde le sait, ne sont pas faites pour s'amuser. Tout le monde le sait, sauf Monsieur Hulot qui, pipe en l'air et silhouette en éventail, prend la vie comme elle vient, bouleversant scandaleusement au volant de sa vieille voiture Salmson pétaradante la quiétude estivale des vacanciers qui s'installent avec leurs habitudes de citadins dans cette petite station balnéaire de la côte atlantique. Il promène dans l'ennui balnéaire, le plaisir émerveillé des châteaux de sable. Et, d'un seul coup, l'ennui éclate de rire, tandis que les châteaux de sable s'ouvrent sur la belle au bois dormant et qu'aux cris des enfants, la petite plage pétarade et reluit comme un quatorze juillet... Mais voilà septembre. Monsieur Hulot, inconscient du scandale, rentre... Où rentre-t-il au fait ? Dans les nuages sans doute, dont il n'était, d'ailleurs, jamais sorti. Mais les enfants, après qu'il ait disparu, ont regardé le ciel longtemps.
    Cercle culturel pour Enfants (Mpaka)
    Entrée libre
  • 27-09-2017 16:00 - 27-09-2017 17:30
    Ciné jeunesse : Les Nouveaux Héros (Disney)

     

    A partir de 3 ans

    Un petit génie de la robotique nommé Hiro Hamada découvre qu’un complot criminel menace de détruire la ville de San Fransokyo. Avec l’aide de son plus proche ami, Baymax le robot infirmier, et de ses compagnons qu’il va transformer en une bande de superhéros high-tech, Hiro va tout faire pour sauver la ville et sa population de l’infâme Yokai…
    Bibliothèque jeunesse
    Gratuit, réservé aux adhérents
  • 03-10-2017 - 07-10-2017 Toute la journée

    Après un cycle de scènes ouvertes qui s'est achevé dans une grande fête à Mpaka le 24 juin dernier, l'IFC de Pointe-Noire lance sa 2e édition de la Semaine des Cultures Urbaines avec comme invitée d'honneur la rappeuse CASEY, qui animera un atelier de création avec les rappeurs de la place !

     

    Au programme

     

    > Mardi 3 octobre : Soirée d'ouverture avec Ame de Chacal & les lauréats des scènes ouvertes

    > Mercredi 4 octobre : Soirée débat / Introduction slam avec Mariuska

     

    > Jeudi 5 octobre : Soirée danse avec les groupes Danse Bantu & Vortex Crew

     

    > Vendredi 6 octobre : Soirée cinéma

     

    > Samedi 7 octobre : Soirée de cloture / Création de CASEY avec les rappeurs de Pointe-Noire

     

    Entrée libre
    Plus d'informations à venir très prochainement

  • 14-10-2017 19:00 - 14-10-2017 21:00

    Spectacle créé le 20 mai 2017 à l'IFC de Pointe-Noire, dans le cadre de l'événement "Femmes, un (dés)accord majeur"

     

    Avec

    Laure Bandoki : comédienne
    Éva Chauvet : comédienne
    Mohamed Sylla : percussions


    Dans ce long poème écrit pour la scène, la Stabat Mater Dolorosa, figure qui enferme la femme dans les pleurs et la douleur, se mue en une «Stabat Mater Furiosa», qui mène un réquisitoire sans appel contre l’homme de guerre.  Dans cette sorte d’épiphanie païenne, le verbe nous prend à témoin sans échappatoire possible. Les comédiennes Laure Bandoki et Éva Chauvet se glissent dans cette peau furieuse, qu’elles habitent avec évidence.

     

    Le Stabat Mater Furiosa de Jean-Pierre Siméon fut écrit en 1997 au Liban. Son personnage, une femme, s’adresse directement à cet « homme de guerre » et l’accable de toutes les horreurs dont il est responsable; elle se fait le bourreau de sa haine comme il fut le bourreau de sa vie. Elle veut qu’enfin cesse le discours des effets et des causes.

     

    D’où la radicalité du propos : « je suis celle qui ne veut plus comprendre car comprendre, c’est déjà accepter ». Mais cet homme de guerre n’est pas une confortable figure virtuelle, c’est le spectateur lui-même qui est pris à partie. Jean-Pierre Siméon est clair : « Il ne peut y avoir d’équivoque : l’adresse est clairement aux spectateurs à qui la comédienne fait face. La dureté de l’invective ne peut être une objection : il n’y a là nulle injustice, chacun étant, un jour ou l’autre, par action, par pensée ou par omission, le  Dieu de la Guerre ».

     

    Stabat Mater Furiosa est donc un cri au nom de toutes les femmes qui ont connu la guerre, le viol, les tortures, les crimes, un coup de gueule, une parole de poète, que l’actualité nourrit constamment.

     

    Samedi 14 octobre - Espace culturel YARO
    Entrée libre